Orange Healthcare et la MNH publient le Baromètre Santé 360 « La place de la santé dans la campagne présidentielle », réalisé par ODOXA


Paris, 27 février, 2017

Alors que nous entrons dans la période la plus intense de la campagne présidentielle, et, chose unique dans les annales à cette période, alors que l’issue de cette élection est encore totalement indécise (alors que nous sommes normalement dans la période dite de « cristallisation » du vote),
nous avons souhaité que la 7ème vague de notre baromètre 360 sur la santé creuse plus profondément la thématique de la place de la santé dans la campagne présidentielle, en focalisant notre questionnement sur deux axes :

  • A la fois en comparant la perception de notre système de santé avec celle prévalant dans lesautres pays Européens voisins,
  • Et en investiguant les mesures privilégiées pour faire face aux grands défis de demain pour la santé en France : les pistes de réformes souhaitées pour l’assurance maladie, les voies de développement de la santé connectée et surtout, la lutte contre les déserts médicaux.

Jugement global sur les systèmes de santé en Europe : la France disposerait d’un trésor à préserver et les électeurs seront très sensibles aux propositions que les prétendants à l’Elysée leur feront en matière de santé

  • Pour les Français, comme les médecins et les directeurs d’hôpitaux, la France dispose à la fois du meilleur système de santé et du meilleur système d’assurance maladie en Europe
  • Le retour d’expérience objectif rejoint la perception subjective : la France est le pays où le taux de satisfaction des patients est le plus élevé en Europe avec 86%
  • Malgré le fort taux de satisfaction observé auprès des patients, nombreux sont les problèmes rencontrés par les Français comme leurs voisins européens. La santé constitue donc toujours une attente extrêmement forte à l’égard des pouvoirs publics
  • D’ailleurs, plus des trois-quarts des Français (77%) affirment que les propositions faites par les candidats en matière de santé auront un impact important sur leur vote

Les grandes réformes souhaitées en matière de santé : la réforme de l’assurance maladie et la lutte contre les déserts médicaux ou l’ère des paradoxes

  • Les mesures privilégiées pour réduire le déficit de l’assurance maladie : les Français approuvent toutes les mesures… du moment qu’elles n’impliquent aucun effort financier de leur part !
  • Déserts médicaux : tout le monde, Français, directeurs d’hôpitaux et médecins s’accordent à dire qu’il y a un problème concernant la répartition des médecins sur le territoire… mais les médecins refusent une plus grande intervention des pouvoirs publics pour y remédier
  • En moyenne 7 médecins sur 10 refuseraient, a priori par principe de s’installer en zones rurales ou en banlieues. Mais un médecin sur deux (46% contre 52%) pourrait finalement se laisser convaincre de s’y installer « si les mesures proposées étaient suffisamment incitatives ».
  • Le problème consistera sans doute à trouver des mesures suscitant assez de consensus et assez souples (tout en étant efficaces) pour échapper à un certain égoïsme des acteurs : dès lors que les mesures testées nécessitent un effort ou un sacrifice des médecins ou des Français, ceux-ci la jugent dès lors, immédiatement « peu convaincante ».

La santé de demain : perceptions et attentes sur la formation des médecins et place de l'hôpital et de la santé connectée à l’avenir

  • Réformateurs, 85% des Français seraient favorables à la mise en place d’un mécanisme de recertification des médecins et 56% seraient prêts à consulter auprès d’une infirmière plutôt que d’un médecin
  • Largement concernés par la prise en charge du vieillissement, les Français pensent que la santé connectée peut être LA solution, mais ils estiment que les nouvelles technologies sont encore sous utilisées et méconnues par les médecins et les acteurs de santé
  • L’hôpital de demain vu par les Directeurs d’hôpitaux : ils sont convaincus que l’hôpital pourra jouer un rôle positif contre les déserts médicaux
  • Pour les Directeurs d’hôpitaux la prise en charge des personnes âgées constitue LE principal défi à relever pour les hôpitaux à l’avenir

A propos d’Orange Healthcare, la division santé d’Orange

A travers de nombreuses actions menées avec les acteurs de santé, Orange a acquis depuis 10 ans une expérience significative, renforcée fin 2007 par la création d'Orange Healthcare, sa division santé.
Au sein d’Orange Business Services, Orange Healthcare dispose de tous les savoir-faire technologiques pour proposer des solutions à la fois simples, fiables et efficaces dans les services médicaux et les services à la personne, contribuant ainsi à apporter des réponses innovantes aux besoins des patients et des professionnels de santé.

Parce qu'elles permettent d'optimiser les pratiques tout en assurant la qualité et l'égalité de l'accès aux soins, les nouvelles technologies jouent en effet un rôle essentiel dans la modernisation et l'amélioration des dispositifs de santé. Faciliter la transmission d'informations médicales, réduire les coûts administratifs, améliorer le suivi du patient, développer les dispositifs d'observation et de gestion des risques pour favoriser la prévention, optimiser et personnaliser la gestion de la maladie par le patient, faciliter le maintien à domicile des personnes dépendantes... sont autant de nouveaux services que développe Orange Healthcare.

Pour plus d'informations : www.healthcare.orange.com
Suivez-nous sur Twitter @OrangeHCare (ouvre un nouvel onglet) et le blog e-santé (ouvre un nouvel onglet)

Contacts Presse :

Orange : Caroline Simeoni - caroline.simeoni@orange.com - 01.44.44.93.93
Orange Business Services : Gwenaëlle Martin-Delfosse - gwenaelle.martindlefosse@orange.com - 01.44.37.62.62
Orange Healthcare : Clémence Gaultier- clemence.gaultier@bm.com - 01.56.03.12.77